se spécialiser - spécialisation - spécialité - décision - web-entrepreneure - Se Réaliser Au Féminin @SRAF

SE SPÉCIALISER, un atout de poids face à ses concurrents

Tous les professionnels ayant réussi rapidement te le confirmeront : c’est leur spécialisation qui a fait la différence.

Elle est la clé de leur réussite.

 

Il faut se démarquer et sortir du lot pour attirer les clients.

 

Dans cet article, voyons ensemble :

    • Pourquoi te spécialiser ? ✔ 5 avantages
    • Comment te spécialiser ? ✔ 4 étapes

 

 

Pourquoi se spécialiser ? 5 avantages

 

Décryptons un exemple

Commençons avec un exemple pour bien identifier et mieux comprendre les bénéfices de la spécialisation.

 

Supposons que tu viens d’adopter un chien de la race des Jack Russell. Ce sont des petits chiens très intelligents avec un dynamisme débordant.

Tu aimerais bien le dresser, mais avec son sacré caractère, c’est plus compliqué que prévu. Tu décides de regarder sur Internet pour trouver un professionnel pour t’aider à le dresser.

Tu trouves un éducateur pas loin de chez toi et qui a beaucoup d’avis positifs. Cependant, tu hésites. Tu ne sais pas s’il connaît la race des Jack Russell, qui est une race bien particulière. Ni s’il en a déjà éduqué.

Donc, tu décides de laisser tomber, car « C’est pas donné quand même les séances. Et il en faudra certainement plusieurs… ».

Toutefois, tu continues à faire des recherches de temps en temps. Et puis là, bingo ! Tu repères une éducatrice spécialisée dans les Jack Russell.

C’est plus cher, plus loin, mais à elle, tu lui fais confiance. Elle ne fait que ça, éduquer les Jack Russell.

Tu es rassurée. Tu ne perdras ni ton temps, ni ton argent !

 

Alors oui, cet exemple n’a rien à voir avec des produits ou des services numériques. Néanmoins, je pense que tu auras su faire le rapprochement.

 

 

Étudions maintenant les 5 avantages de la spécialisation.

avantage - se spécialiser - spécialisation - spécialité - décision - web-entrepreneure - Se Réaliser Au Féminin @SRAF

 

1er avantage :: Avoir moins de concurrence

Au début, il est vrai qu’il est tentant de ratisser large pour avoir le plus de clients possible. La logique serait bonne s’il n’y avait pas de concurrence. Malheureusement, ce n’est pas le cas, sauf pour quelques secteurs particuliers.

Le manque de spécialisation te met en concurrence avec tout le monde dans ton domaine.

 

2e avantage :: Être reconnue comme experte

La spécialisation te permettra de devenir une experte reconnue. Tu parleras principalement de ta spécialité, et tu te formeras dessus en priorité.

Tu seras plus vite reconnue comme une experte.

La spécialisation provoque plus de confiance de la part de tes prospects et de ton audience. Tu sais de quoi tu parles. Tu es toujours en train d’étudier le sujet en profondeur.

 

3e avantage :: Vendre plus, et plus cher

Comme tu es spécialisée, tu pourras répondre exactement aux besoins et aux problématiques de tes clients. Ils seront plus enclins à acheter tes produits, car ils auront l’impression qu’ils ont été conçus seulement pour résoudre leur problème.

De plus, en te spécialisant, tu pourras vendre des produits ou des services plus chers. Tu pourras le justifier car ton produit sera uniquement pour ta clientèle.

N’est-il pas plus facile de vendre un seul produit à 1000 € que 100 à 10 € ?

 

4e avantage :: Avoir du plaisir à travailler

Sois honnête ! Tu n’es pas passionnée par toutes les variantes de ton domaine d’activité.

Ce n’est pas parce que tu es une coach de vie que tu aimes coacher tout le monde pour atteindre tous les objectifs. Si tu préfères coacher les personnes qui démarrent leur nouvelle vie de retraité, pourquoi avoir comme client des personnes qui ont du mal à trouver un travail ?

 À quoi bon s’être mise à ton compte, si c’est pour te forcer comme quand tu avais un patron sur le dos ?

 

5e avantage :: Avoir des clients idéaux

Tu pourras également avoir des clients qui te correspondent. Avec lesquels tu apprécieras travailler.

En valorisant ta spécialité, tu n’auras que des clients intéressés par celle-ci. Ils seront plus intéressants, réceptifs et satisfaits. Donc, ils te recommanderont plus facilement.

Avoir seulement des clients idéaux, c’est un luxe qui est possible en te spécialisant.

 

 

Maintenant que tu es bien motivée à te spécialiser, voyons comment faire.

 

Comment se spécialiser ? 4 étapes

 

étapes - se spécialiser - spécialisation - spécialité - décision - web-entrepreneure - Se Réaliser Au Féminin @SRAF

 

1ère étape :: Se lancer sans spécialisation approfondie

Comme tu le remarqueras dans mon témoignage personnel, la spécialisation peut venir en cours de route.

C’est normal. Tu identifies ce qui t’attire le plus en testant. Et tu élimines ce qui ne te plaît vraiment pas.

En plus, en travaillant au cœur de ton domaine d’activité, tu verras mieux ce qui est porteur.

 

2e étape :: Analyser sa clientèle cible

Qui est le plus attiré par tes services ?

Échange avec ton audience, tes clients, par mail ou sur les réseaux sociaux.

Tu peux, soit créer un sondage complet de plusieurs questions, soit distiller des questions de temps en temps. La seconde solution est moins rapide mais moins contraignante.

Utilise les réponses au sondage pour découvrir ta cible (également appelée « persona ») et mieux connaître ses besoins et ses problèmes.

Ainsi, tu pourras proposer des services ou des produits spécialement créés pour elle.

 

3e étape :: Choisir une spécialité porteuse

Pour une spécialisation pertinente, je te conseille d’inspirer de ces 2 orientations :

  • Un sous-domaine de ton domaine (l’affiliation pour le webmarketing, les photos de voyage pour une photographe, la perte de poids pour une naturopathe, etc.)
  • Une typologie de clientèle (vrais débutants, web-entrepreneures, voyageuses solitaires, personnes de plus de 50 ans, etc.)

 Il ne faut pas non plus te spécialiser dans une niche trop restreinte, au risque de ne pas avoir du tout de client.

 Mais surtout, ne te force pas à te spécialiser dans un domaine qui ne te plaît pas.

Choisis une spécialité qui te passionne réellement.

 

4e étape :: Rester en alerte pour s’adapter

Au bout d’un moment, tu auras peut-être envie de faire évoluer, ou de carrément transformer, ta spécialité, vers quelque chose qui te corresponde mieux.

Les expériences permettent de progresser. Les envies changent. Ton business aussi.

En général, la majeure partie de ta clientèle cible suivra ton évolution, car elle te fera confiance.

Cependant…

Pour que ton audience te soit fidèle, une seule solution : la spécialisation.

Elle saura qu’elle ne retrouvera pas la même chose, les mêmes conseils, la même relation ailleurs.

 

 

Mon exemple personnel

Comme beaucoup, quand je me suis lancée pour vivre de ma passion (qui n’avait rien à voir avec mon métier de salariée !), j’ai choisi un domaine porteur : le développement personnel.

 

Lors du montage de mon projet, j’ai découvert l’importance de la spécialisation. C’est pourquoi j’ai commencé à créer un blog sur le développement personnel « à destination des femmes ».

Se spécialiser en parlant aux femmes, c’était un bon début. Mais pas suffisant.

 

J’ai continué mon activité tout en cherchant dans quoi me spécialiser encore plus : le stress, la communication non-violente, etc. ? Rien ne m’interpellait. Pendant plusieurs mois, je suis restée avec pour seule spécialisation les femmes.

 

L’idée de ma spécialisation m’est venu tout naturellement en avançant sur mon projet.

 

Je me suis rendu compte qu’on pouvait trouver beaucoup d’aide concernant la partie technique liée au profil de l’entrepreneure :

  • faire de la pub
  • créer un site web
  • développer son talent
  • fixer ses prix
  • etc.

 

En revanche, je peinais à trouver de l’aide pour tout ce qui touchait l’environnement de l’entrepreneure et son mindset :

  • m’organiser
  • conserver ma motivation
  • ne pas me perdre ou m’isoler dans mon business
  • améliorer ma créativité
  • fixer et atteindre mes objectifs
  • etc.

 

J’ai alors décidé de me spécialiser pour tonifier le mindset des femmes web-entrepreneures.

 

Non pas en les aidant à développer leur business ou leur savoir-faire, mais en leur fournissant des ressources pour gérer leur environnement de travail et leur mindset. En faire des entrepreneures libres, organisées, positives et sereines. De vraies gagnantes !

 

 

Encouragements

Même si les avantages à te spécialiser tardent à se faire ressentir, dans quelques temps, tes efforts paieront. Les sceptiques de la première heure te demanderont comment tu as fait pour être maintenant reconnue comme une experte accomplie dans ton domaine.

 

Comme souvent, une citation pour clôturer mon article :

« Le produit conçu pour plaire au plus grand nombre existe déjà et il est extrêmement difficile à déloger ». – Seth Godin

Le produit conçu pour plaire au plus grand nombre existe déjà et il est extrêmement difficile à déloger - Seth Godin - se spécialiser - spécialisation - spécialité - décision - web-entrepreneure - Se Réaliser Au Féminin @SRAF

 

 

Maintenant que tu connais l’importance de te spécialiser, comment comptes-tu le faire ?

Quelle spécialisation as-tu choisie ?

Merci de partager tes réponses dans les commentaires ci-dessous.

Cela fournira des pistes de réflexion aux autres lectrices du blog Se Réaliser Au Féminin. Merci pour ta participation !

 

 

Crédits photographiques : Aurélia T.

Si tu penses que cet article pourrait être utile à quelqu’un, merci de le partager.

 

6 commentaires

  • Lilie

    “Trouver sa niche” est LE conseil de tout coach … Comment le faire, n’est jamais abordé.
    Merci pour ces axes de réflexions. Je n’ai pas encore trouvé la mienne, surement parce que j’aime créer beaucoup de sacs dans des styles très différents et j’ai du mal à fixer mon personna. J’ai effectivement peur de m’enfermer. Par contre, je sais ce que je n’aime pas et cela m’arrive de refuser de faire une commande spécialiser si je n’aime pas coudre cette pièce 😉
    Ton exemple est inspirant et bien représentatif 😉

    • Aurélia T.

      Merci Lilie pour ton retour !

      J’essaie de toujours mettre une partie “action” dans mes articles pour permettre à mes lectrices d’agir.

      Concernant ta recherche de niche, je comprends que tu ne souhaite pas “lâcher” tout ce qui te fait plaisir à créer.
      Si tu es comme moi à aimer tester de nouvelles choses, la spécialisation peut paraitre contraignante.
      Mais, se spécialiser ne veut pas dire faire 100% la même activité. C’est plutôt 80%. Et les 20% qui reste, c’est pour te faire plaisir quand tu veux !

      As-tu déjà pensé à des idées de “niche” ?
      Quand je lis ton slogan “Sacs et Pochettes d’Exception, pour Femmes Audacieuses”, je vois que tu t’orientes quand même vers des femmes “qui n’ont pas froid aux yeux”, “qui osent se faire remarquer”.
      Reste à déterminer qui exactement : des artistes ? des entrepreneures ? des voyageuses ? des mamans ?

      J’espère que ces quelques idées vont t’inspirer. 😀
      Au plaisir de lire ta réponse !

  • DOURTHOUS Annick

    Hello Aurélia, bravo pour ton article, qui souligne parfaitement la nécessité de choisir soigneusement sa “niche” si on veut émerger dans la jungle du web ☺ !
    Pour ma part, rédactrice web depuis 2014, j’ai choisi comme spécialisation la rédaction de livres pratiques, ebooks, parcours et portraits d’entrepreneurs. Parce que c’est un style de contenus que j’adore et dans lequel je me sens particulièrement à l’aise. Et parce que j’ai vite compris que la rédaction web était une activité tellement étendue et archi concurrentielle qu’il était indispensable de choisir une “catégorie” pour y développer mon expertise. Condition indispensable pour sortir du lot☺.

    • Aurélia T.

      Merci Annick pour ton retour d’expérience !
      C’est vrai qu’il y a des secteurs d’activité qui sont extrêmement concurrentiels, et où il faut se spécialiser pour sortir son épingle du jeu.
      Ton thème de spécialisation est vraiment très intéressante.
      Comment as-tu trouvé ta “niche” ?
      T’es-tu spécialisée dès le début de ton activité ?

      • DOURTHOUS Annick

        Hello Aurélia, je réponds (tardivement ! ) à tes questions 😉 : alors non je ne me suis pas spécialisée tout de suite, j’ai démarré mon activité en 2014 en tant qu’écrivain public. Puis rédactrice correctrice pour les solopreneurs. L’idée de me “nicher” dans la rédaction de guides pratiques m’est venue l’an dernier, lors de la création de lead magnets pour des clientes qui démarraient leur activité. J’ai adoré ce type de supports, qui exige une écriture précise et orientée résultats. Et je continue de me former, notamment à l’autoédition pour parfaire ma panoplie ;-).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.