PEUR et BLOCAGE, comment les dépasser

Ne pas pouvoir avancer à cause de tes blocages, quoi de plus décevant ?

Ne pas passer à l’action parce que tu as peur, quoi de plus frustrant ?

 

C’est normal d’avoir peur, d’être bloquée.

Tu hésites. Tu doutes. Tu t’interroges.

Vas-tu dépasser ta peur ?

Vas-tu surmonter tes blocages ?

Ou bien, vas-tu abandonner ce nouveau projet ?

 

Je suis sûre que tu as un gros projet qui te tient à cœur.

Mais tu as peur.

 

Je passe moi-même par des phases de doute, de peur.

Quelquefois, je me retrouve bloquée.

Pourtant, il faut bien avancer.

 

Dans cet article, je partage avec toi les 3 étapes qui me permettent de dépasser ma peur et les 4 actions que je réalise en cas de blocage.

Je te raconte aussi comment je gère ma peur de l’échec.

Commençons par identifier les trois types de peur que tu peux ressentir. Cela te permettra de mieux les comprendre.

 

 

Les 3 types de peur

Les trois types de peurs sont :

 

Les peurs circonstancielles :

Ce sont des peurs superficielles qui viennent de sources extérieures. Elles dépendent des circonstances, de ton environnement, de choses matérielles.

Par exemple : peur de tomber malade, peur de parler en public.

 

Les peurs intérieures :

Ce sont des peurs personnelles qui te concernent directement. Elles te sont très intimes et dépendent de tes compétences.

Par exemple : peur de l’échec, peur du rejet.

 

Les peurs profondes :

Ce sont des peurs liées à l’estime de toi, à la confiance en toi. Elle concerne ta capacité à affronter les obstacles.

Par exemple : peur de ne pas être à la hauteur, peur de ta puissance.

 

Peur - Blocage - Décision - Entrepreneure - Se Réaliser Au Féminin @SRAF

 

 

Dépasser ta peur en 3 étapes

 

1ère étape : Identifie ta peur (émotionnelle ou rationnelle).

2ème étape : Imagine le pire scénario (les pires conséquences) lié à cette peur.

3ème étape : Élabore 3 solutions (des plans de secours) pour sortir du pire scénario.

 

Plus je pensais à me mettre à mon compte, plus j’avais peur.

Peur d’échouer, peur de me rendre compte que j’en étais incapable, peur qu’on se moque de mon projet. Mais, j’avoue que ma plus grande peur était financière. J’avais peur de dilapider mes économies.

Le pire scénario aurait été que je me retrouve sans argent et que notre projet de ne me permette pas d’avoir une rentrée d’argent suffisante.

Pour me rassurer, et passer à l’action, j’avais pensé à trois solutions de secours. La première, c’était de changer de projet professionnel tout en restant à mon compte. La deuxième, c’était de faire un emprunt. La troisième solution était de reprendre un emploi salarié.

 

Parfois, c’est sortir de ta zone de confort qui peut te faire peur. J’ai écrit un article pour te motiver à en sortir. Tu pourras le lire en cliquant ici.

Peur - Blocage - Décision - Entrepreneure - Se Réaliser Au Féminin @SRAF

 

Mon opinion sur la peur de l’échec

La peur de l’échec ne se contrôle pas comme les autres peurs.

Elle se gère après chaque échec.

 

Quand tu subis un échec, ne te dis pas « Tout est fini. J’arrête ! ».

Bien sûr que non, ce n’est pas la fin. C’est une étape qui te permettra de t’améliorer.

 

Pour ne plus avoir peur de l’échec, il faut convertir ton échec en force.

Change l’idée que tu as de l’échec.

Arrête de voir l’échec comme étant négatif.

Il est positif dans le sens où il te permet d’acquérir de l’expérience.

 

Voici les questions que tu pourras te poser quand tu subiras un échec :

  • Qu’est-ce qui n’a pas fonctionné ?
  • Pourquoi ça n’a pas marché comme je le pensais ?
  • Quelle est la leçon à en retirer ?
  • Qu’est-ce que j’ai appris pendant mon parcours ?
  • Comment faire mieux la prochaine fois ?
  • Quelles sont les améliorations que je peux apporter ?
  • Pourquoi cette expérience me permet-elle de progresser ?

 

Ta réponse à ces questions te permettra d’améliorer tes compétences et tes connaissances.

Ton échec se transforme en leçon d’apprentissage.

 

Je vais être honnête avec toi… J’ai changé trois fois de projet avant d’en trouver un économiquement viable et qui me plaise.

J’ai subi deux échecs. Ils m’ont appris de nombreuses choses sur la gestion d’un projet, sur mes compétences et sur moi-même.

 

 

4 actions à réaliser en cas de blocage

Si tu as dépassé ta peur de passer à l’action, et que tu te retrouves bloquée, voici quatre actions à réaliser :

1- Identifie le blocage : Quel est-il ? Où est-il ? Pourquoi y a-t-il ce blocage ?

2- Analyse les conséquences : Si je ne fais rien, que se passera-t-il ?

3- Passe à l’action : Si c’est envisageable, outrepasse le blocage.

4- Trouve une alternative ou change d’objectif : Si le blocage ne peut pas être dépassé, demande-toi si tu ne peux pas faire autrement ou contourner le blocage. Si tu n’as pas d’alternative, ton objectif n’est peut-être pas réalisable. Il te faudra l’adapter.

 

Pour ma part, je bloque à l’idée de faire des vidéos. Je ne suis pas à l’aise devant la caméra. Je n’y connais rien non plus en montage vidéo. Pourtant, j’avais envie de partager mes connaissances dans le développement personnel. Malgré le fait que réaliser des vidéos permette de se faire connaître plus rapidement, je ne voulais pas me forcer à en produire. J’ai alors trouvé une alternative dans l’écriture de ce blog.

 

Sortir de ta ZONE de CONFORT, même si tu as peur

 

Comme tu as pu le voir à travers mes expériences personnelles, mes peurs et mes blocages ne m’empêchent pas d’avancer. Même si des fois, ils ralentissent ma progression.

Je souhaite de tout cœur qu’il en soit de même pour toi. Que tu ne sois plus limitée par des peurs ou des blocages.

 

Si tu es bloquée dans l’avancement de ton projet à cause d’une peur ou d’un blocage, et que tu souhaites être accompagnée sur ce sujet, contacte-moi en remplissant le formulaire que tu trouveras en cliquant ici. J’y répondrai avec plaisir et bienveillance.

 

 

Pour conclure cet article, un texte qui montre notre rapport à la peur.

« La peur vient nous faire des mises en garde, elle nous invite à la vigilance dans l’action, pas à la tétanie ni à la prostration. La peur est notre chien de garde, notre sentinelle. Si nous avons peur de notre chien de garde, alors nous ne sommes plus maîtres chez nous, nous ne nous habitons plus, nous sommes en territoire occupé, habité par la peur. […] Nous sommes alors habités par notre peur au lieu de cohabiter avec elle. »

– Thomas d’Ansembourg

 

Sortir de ta ZONE de CONFORT, même si tu as peur

 

 

J’espère sincèrement que les conseils de cet article t’aideront à dépasser tes peurs et tes blocages.

Si tu as des questions, remarques ou témoignage à ce sujet, laisse ton commentaire ci-dessous.

 

 

Crédits photographiques : Aurélia T.

Si tu penses que cet article pourrait être utile à quelqu’un, merci de le partager.

 

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.