Professionel - Libre - Liberté - Décision - Entrepreneure - Se Réaliser Au Féminin @SRAF

Conseil n°26 :: ENTOUREZ-VOUS de professionnels compétents

 

 

Dans cet article, c’est sous la forme d’un témoigne que Catherine Jenoudet, conseillère Hakawerk, te présente son conseil pour te sentir libre dans ton business.

~~ ~~ ~~

 

Ma planète c’est vous, c’est moi, c’est nous !

Pour la dernière décennie de ma vie professionnelle, j’ai décidé d’en piloter les 10/15 prochaines années.

Les valeurs de mon environnement de travail, lorsque j’étais cadre, n’étaient plus en accord avec mes propres valeurs. Le décalage était trop anxiogène au quotidien ; pendant 2 ans j’ai cherché à sortir de cette ornière en toute sécurité et en construisant l’avenir. Cette longue réflexion m’a menée à étudier diverses solutions, et à suivre une formation de 3 semaines sur la reprise d’entreprise dans le cadre de la C.R.A. (association de Cédants et Repreneurs d’affaires) financée sur mes fonds propres et sur mes congés payés.

Ensuite, j’ai étudié divers projets qui, soit, étaient trop importants en matière d’investissement, ou trop risqués vu l’évolution du marché … en conclusion après 18 mois de recherche, j’ai enfin trouvé LA solution, et celle-ci est apparue comme une évidence.

J’ai toujours travaillé dans le tourisme et dernièrement j’étais cadre sup. commercial dans un Resort Hôtel ****. Mon expertise, c’est la vente au sens large, j’adore l’humain et suis plutôt positive de nature. Mais ceci ne suffit pas !

Comme un appel lancinant, je n’ai jamais cessé d’entendre cette petite voix qui m’indiquait qu’il fallait absolument que je prenne soin de mon environnement.

Et un jour, je l’ai écouté, cette petite voix, et j’ai changé de métier.

Aujourd’hui, je suis heureuse, j’ai repris la concession Hakawerk de Toulon à la suite du départ en retraite de mon prédécesseur. Je vends des produits éco-responsables en hygiène maison et corporels #Hakawerk en sillonnant les routes du Var, à la rencontre de personnes conscientes de l’enjeu majeur qui nous concerne tous, et je conjugue le verbe « libérer » à tous les temps au quotidien !

 

Conseils :

La préparation du projet :

Ne rien faire dans l’urgence !

Entre le moment où on se dit : « et si je franchissais le pas ? » et on y est ! c’est entre 2 à 5 ans, et la plupart du temps en gardant son activité professionnelle en cours. Il y a un long travail de réflexion pour atteindre le point de conviction (on n’est jamais sûr à 100%) dans son cerveau, de formation pour apprendre comment lire un bilan, comprendre les systèmes, faire des choix,  apprendre à raisonner en chef d’entreprise donc savoir tout sur tout, s’assurer une cagnotte de départ car la création à quelques euros de sa structure : c’est du vent (!), courir après les aides mais ne pas compter dessus, rencontrer des personnes ayant repris ou créer leur société via les réseaux …

Ensuite, il faut trouver l’opportunité et construire son business plan ! ne jamais se lancer sans coucher l’idée par écrit. Votre projet tiendra la route face aux partenaires seulement et seulement s’il tient debout en termes d’étude de marché, de stratégie sur les 3 ans après la reprise. Cet exercice peut être fastidieux, par conséquent, c’est un excellent test de faisabilité et crédibilité, il faut penser à y intégrer un rétro planning.

Rester dans son expertise, et surtout si on n’est pas un vendeur dans l’âme, il faut bien réfléchir comment vous allez faire rentrer le CA. En France, l’image du commercial est déplorable (#DCF) ; hors l’intelligence commerciale au sein d’une structure, c’est la clé de la réussite. Beaucoup de porteurs de projet ont des super idées mais ne savent pas les vendre ou les positionner.

 

Se lancer, c’est accepter d’être seul pour tout ! et en même temps il faut se faire accompagner avec les bonnes compétences.

J’insisterais sur le fait que choisir la qualité professionnelle de ses partenaires est crucial. (Oubliez les copains sympas !). Il faut se sentir à l’aise et n’avoir aucun rapport de forces avec son banquier, son expert-comptable, son avocat. Il ne faut pas avoir non plus une confiance aveugle. En cas de problème ou challenge, vous êtes seule « on board » ; personne ne viendra payer vos factures à votre place, au mieux en cas de doute, demandez un second avis aux copains.

Et posez des tonnes de questions à tous !

 

Mon souvenir sur ma création est que les 6 mois qui ont précédés mon lancement, je tournais les pages d’une aventure et découvrais une nouvelle donne à chaque fois.

 

Exemple :

Quand vous avez un prêt pour votre investissement, l’argent n’est pas sur votre compte, c’est la banque qui règle vos factures.

Si vous êtes assujetti à la TVA, la TVA n’est pas financée par le prêt donc raison de plus de prévoir la trésorerie additionnelle, bref ce sont des points que j’ai découvert dans le feu de l’action et donc non anticipé… et ce genre de choses sont toujours des mini galères qu’on aurait pu éviter si on me l’avait dit avant.

Aussi, les experts que l’on a en face de nous pensent que vous êtes au courant des mécanismes … mais c’est en général la première fois que vous reprenez ou créer une entreprise.

 

Donc tout est nouveau !

 

Catherine Jenoudet - Professionel - Libre - Liberté - Décision - Entrepreneure - Se Réaliser Au Féminin @SRAF

Catherine Jenoudet

Conseillère Hakawerk- Var Toulon

Tel : 06 09 96 65 13

Email : hakawerk@cjsalesandco.com

83110 Sanary sur Mer   

L’harmonie entre la nature et l’homme

Propreté et bien être depuis 1946.

 

Retrouve Catherine sur Facebook en cliquant ici.

 

 

Quel est ton avis concernant les conseils de Catherine ?

Comment penses-tu les mettre en place ?

 

Il y a exactement 31 conseils d’experts pour “te sentir LIBRE dans ton business”, dont celui-ci, sur mon blog. J’ai tout compilé dans un e-book. Je te l’offre avec plaisir. Clique ici pour le recevoir par mail.

Clique ici pour recevoir l'e-book 30 conseils pour te sentir LIBRE dans ton business - Se Réaliser Au Féminin @SRAF

 

 

Crédits photographiques : Aurélia T.

Si tu penses que ce conseil pourrait être utile à quelqu’un, merci de le partager.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.