Conseil n°8 :: Identifie tes blocages, change ton environnement et élève tes STANDARDS

 

 

Pour des conseils plein de punch pour te sentir libre dans ton business, je laisse la parole à Uriel Megnassan, accompagnateur pour celles qui veulent un business au service de leur vie.

Je l’ai connu grâce à son livre « Décrochez le job de vos rêves en 5 rounds » (Eyrolles 2017), dont l’écriture est dynamique, avec une dose d’humour très agréable.

~~ ~~ ~~

 

3 clés pour vivre sereinement de ton business et te sentir libre et épanouie

 

Bonjour et bienvenue, ô toi qui me lit ! Comme toutes les véritables entrepreneures, tu aspires à plus de liberté ! La vérité est pourtant difficile à entendre : être entrepreneure c’est renoncer à ce que les « non entreprenants » appellent « liberté » et « sécurité » pour accueillir à la place ce qu’ils appellent « contraintes ». Ils n’ont pas tout à fait tort… mais pas tout à fait raison non plus.

 

En tout cas, ce qu’on ne te dit peut-être pas assez, c’est qu’il y a un prix à payer pour être en capacité d’être libre dans ton business. Ce prix peut être financier, mais il est surtout cher en énergie, focus et efforts ! Tu ne peux y arriver sans passer par quelques étapes.

 

 

« Mais qui c’est ce mec d’abord ? »  

Uriel Megnassan - Blocage - Standard - Libre - Liberté - Décision - Entrepreneure - Se Réaliser Au Féminin @SRAF

Oui j’aurais peut-être dû commencer par-là ! Je me présente : je m’appelle Uriel MEGNASSAN. Je suis souvent décrit comme « l’enfant terrible du coaching », ou encore comme un « OVNI » ou un « extra-terrestre » (j’avoue aujourd’hui être plutôt fier de ces titres, même si ça n’a pas toujours été le cas).

 

J’accompagne dans leur projet les entrepreneurs qui veulent construire un business au service de leur vie (et non l’inverse). En clair, j’aide ceux et celles qui veulent vivre sereinement de leur activité tout en étant libres et épanouis. Je transmets sur mon blog www.carrierepunch.com ma vision particulière du business dans les nombreuses conférences présentielles ou en ligne que j’anime. Ah oui, j’aide aussi les salariés à décrocher le job de leur rêve !

 

Voici quelle est ma mission de vie : être une bénédiction pour les hommes et les femmes en les aidant à prendre conscience de leur potentiel pour l’exploiter au maximum, que cela soit dans le salariat ou l’entrepreneuriat.

 

Maintenant que tu en sais un peu plus sur moi, passons au vif du sujet : si tu es prête à payer le prix de te sentir libre dans ton business, voici quelques clés dont tu auras besoin !

 

 

Clé #1 — Prends conscience de tes blocages pour déterminer ce qui t’est réellement possible

J’ai entendu une histoire vraiment intéressante qui illustre bien la notion de « plafond de verre » (peut-être es-tu plus familière avec la notion de « croyances limitantes »). Ce plafond de verre est là de par notre éducation, notre expérience de vie et notre environnement. Tout humain y est confronté : toi, moi, tes ami(e)s, ton ou ta chérie, tes parents, tes enfants, tes pairs. Bref, tu vois le tableau…

 

Voici l’histoire que je souhaite te partager : nous sommes en 1855, une course est organisée pour connaître l’homme le plus rapide sur 1 mile (environ 1,6 km). Un certain Charles Westhall s’était fixé l’objectif de courir cette distance en moins de 5 minutes. Pour le monde d’alors, cet objectif était tout bonnement impossible : c’était un plafond de verre insurpassable dans l’esprit des gens. Mais pas pour Charles Westhall. Sa détermination lui a permis d’instaurer le premier record du monde : 4 minutes et 28 secondes.

 

Par la suite, parce que Charles Westhall a réussi à faire ce qui était considéré comme impossible, d’autres se sont levés après lui et se sont dit : « Oh my God ! S’il a pu le faire, je peux le faire aussi ». C’est là que Barack Obama a volé le slogan « Yes we can » enfin, je crois…

 

Trêve de plaisanterie, sais-tu que le dernier record est de 3 minutes et 43 secondes ? Un nouveau plafond de verre a été brisé en un peu plus de 150 ans !

 

Tu ne peux réaliser ce que tu considères comme impossible. C’est pour cela qu’il t’est nécessaire d’identifier tes blocages. Sans cette étape cruciale, tu ne peux pas vivre sereinement de ton business et te sentir libre.

 

« Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait. » de Mark Twain.

Blocage - Standard - Libre - Liberté - Décision - Entrepreneure - Se Réaliser Au Féminin @SRAF

 

Mais que se passe-t-il lorsque tu es au contact de personnes qui ont réussi ce que tu croyais impossible ? Ton plafond de verre explose ! Et doucement, ton impossible devient possible. C’est pour cette raison que chaque accompagnement commence toujours par aider mon client à identifier ses croyances limitantes… ces fichues croyances qui t’empêchent de t’épanouir en étant libre et sereine dans ton business.

 

Pour ma part, l’une de mes croyances limitantes était de penser que réaliser 50 000 €/mois de CA mensuel était impossible sans une équipe. Mais quand j’ai commencé à fréquenter des personnes qui l’ont fait, mon « impossible » est alors rentré dans le champ de mes possibles.

 

Cela me conduit à te parler de la 2e clé !

 

 

Clé #2 — Change ton environnement pour changer ton mindset (état d’esprit)

Rien n’est plus dangereux pour un entrepreneur de rester seul dans son coin ou pire de ne côtoyer que des « salariés ». Je n’ai rien contre les salariés (aux passages se serait d’ailleurs très compliqué pour moi de les servir si je les méprisais). Bien au contraire, je ressens beaucoup de bienveillance, de respect et d’amour pour mes clients, qu’ils visent le salariat ou l’entrepreneuriat (et apparemment ça se sent… pas avec le nez évidement).

 

Cela étant dit, le mindset du salarié est diamétralement opposé à celui dont tu as besoin pour réussir ta vie de businesswoman !

 

T’est-il déjà arrivé d’entendre ce genre de phrases :

● « Je ne sais pas comment tu fais pour vouloir entreprendre, c’est tellement risqué, tellement insécurisant / il faut vraiment être courageuse par les temps qui courent »

● « Tu dois travailler plus que les autres sans forcément être sûr de ce que tu vas gagner »

● « Je t’admire, parce que je moi je ne pourrais pas faire ça, moi j’ai besoin de savoir qu’un salaire tombe tous les mois »

● « Pour une femme c’est compliqué d’entreprendre tout en ayant une vie de famille épanouie »

● « Entreprendre c’est dur, il fait s’accrocher et finalement même si tu n’as pas de chef, le client est roi, tu n’as pas de vraie liberté. Moi je termine à 17h et je suis tranquille après »

● Il y’en a plein d’autres…

 

Que se passe-t-il si tu entends à longueur de temps ? Simple, tu vas finir par penser que c’est vrai. Et cela deviendra ta norme, ton nouveau plafond de verre. Et la flamme de la businesswoman qui est en toi va prendre cher…

 

Oui, pour beaucoup de salariés, l’entrepreneure est une extra-terrestre-folle-courageuse-un-peu-maso-sur-les-bords. Sois fière de ça et assume le fait d’être en dehors des normes. Le monde a besoin de ce genre de personnes.

 

Pour rester cette extra-terrestre, tu as besoin d’être entourée, et/ou coachée et/ou mentorée par d’autres extra-terrestres !

 

L’une de mes références préférées est Jim ROHN : voici ce qu’il disait « Nous sommes la moyenne des cinq personnes avec qui nous passons le plus de temps ! ».

Blocage - Standard - Libre - Liberté - Décision - Entrepreneure - Se Réaliser Au Féminin @SRAF

 

Plus tu passeras de temps avec des extra-terrestres, plus tu en seras une ! Tu veux être plus sportive ? Fréquente des femmes sportives ! Tu veux être coach ? Fréquente des coachs ! Tu veux être une mère extraordinaire ! Fréquente des mères qui t’inspirent ! Tu veux être millionnaire ? Fréquente des millionnaires ! C’est aussi « simple » que cela, mais tu sais bien que les principes les plus simples sont aussi les plus durs à mettre en pratique.

 

Bref, définis précisément à qui tu veux ressembler et entoure-toi des personnes câblées comme toi ! Plus tu le feras, plus tu leur ressembleras, plus tu seras câblée comme tu le veux vraiment ! En clair, change ton environnement pour devenir plus forte :

 

« Une personne FAIBLE dans un environnement FORT gagnera toujours face à une personne FORTE dans un environnement FAIBLE » Taylor Welch

Blocage - Standard - Libre - Liberté - Décision - Entrepreneure - Se Réaliser Au Féminin @SRAF

 

En upgradant tes relations, tu améliores ton environnement ! De ce fait, tu augmentes également la « moyenne » des 5 personnes avec qui tu passes le plus de temps, et tu brises tes blocages ! En bonus, tu auras un autre super effet kiss-kool en parallèle. C’est l’objet de la 3e clé !

 

 

Clé #3 — Élève tes standards et définis précisément qui tu veux servir

 

Il y a quelques années, mon business ne me permettait pas d’avoir l’esprit libre et serein. Et cela se traduisait par des insomnies et surtout de l’urticaire sur la main droite. Au départ, c’était juste une portion de l’auriculaire qui était « attaquée », mais en quelques mois, toute la main était touchée.

 

Je suis allé voir mon médecin généraliste ; son traitement ? De la crème. Rien n’y fait. Je reviens le voir, il m’oriente alors vers un dermato.

 

J’ai dû attendre 6 à 8 mois avant mon rendez-vous. Le jour J, le traitement proposé est à peine différent : « re-crème », mais cette fois avec de la cortisone. J’ai eu plusieurs rendez-vous avec ce dermato, et voici ce qu’il se passait : mon urticaire se calmait un peu pendant 2 semaines avant de nouvelles poussées, toujours plus violentes (et dégueu…). Au bout de 15 jours, la crème n’agissait plus, l’urticaire regagnait encore plus de terrain. Et ayant la peau noire, la cortisone blanchissait ma peau, j’avais donc une main gauche bien bronzée et une main droite complètement albinos…

 

Puis enfin, j’ai trouvé le bon spécialiste. En qui une dizaine de jours l’urticaire s’est envolée ! Cerise sur le gâteau, j’ai retrouvé une main saine et surtout noire (ouf !).

 

Ce dernier dermatologue était le plus cher et était celui qui m’a reçu le moins de temps ; la consultation a duré 5 minutes montre en main et m’a coûté 85 € ! Ça fait quand même un tarif horaire de 1020 € (plus cher que pas mal de coachs) !

 

Mais pour autant, c’est lui qui m’a permis d’avoir un résultat pérenne. Pourquoi je te raconte ça ? À ton avis, quel est le rapport avec le fait d’élever tes standards en définissant précisément qui tu veux servir ? D’ailleurs qui sers-tu aujourd’hui et quel est ton positionnement ?

 

Positionnement du généraliste

Est-ce que tu es une « généraliste ». Tu fais un peu de tout, ta cible n’est pas vraiment spécifique. Tu sers en même temps les femmes, les hommes, les enfants, les ados, la grand-mère, les entreprises du BTP, du CAC 40, du luxe, les industries, la NASA, etc. ?

 

Si ton positionnement est encore généraliste, il va falloir élever tes standards. Car si tu veux vraiment te démarquer dans ton marché, choisir qui précisément tu veux servir avec amour et passion (au moins au début) est non négociable. Ensuite il te faudra déterminer quel est le problème récurrent qui empêchent de dormir ceux et celles qui seront tes meilleurs clients. Qu’est-ce que ça leur coûte de rester dans cette situation ?

 

Positionnement du spécialiste générique

Peut-être as-tu réussi à te positionner d’une façon spécifique, mais que valent tes solutions ? Quels sont tes résultats auprès de tes clients ! Est-ce que tes solutions sont finalement génériques comme le premier dermato à qui j’ai eu à faire ? Est-ce que les résultats des personnes qui travaillent avec toi ne sont pas aussi bons que ce qu’ils attendaient ?

 

Si c’est le cas, comment peux-tu améliorer leur résultat ? Quelle étape te manque-t-il ? Pourquoi ne chantent-ils pas tes louanges ?

 

Positionnement de l’expert de référence

Est-ce que tu as un positionnement d’expert, efficace, qui obtient d’excellents résultats ? Est-ce que ton travail génère un « Waouh » et impacte la vie de tes clients ? C’est ce qu’il s’est passé lorsque j’ai eu affaire à ce dermato qui ma guéris en 5 minutes moyennant 85 €. Depuis, je n’ai fait que le recommander parce qu’il a fait une vraie différence dans ma vie !

 

Il est important de comprendre que c’est seulement à ce niveau que tu pourras vivre sereinement de ton business et être réellement libre !

 

 

Conclusion

Avant de pouvoir vivre sereinement et de ton business en te sentant libre et épanouie, tu as besoin d’élever tes standards, ce qui implique de tout connaître des clients que tu sers ! Au préalable, il est préférable de changer ton environnement grâce à tes relations, ce faisant tu changes ton mindset (état d’esprit), et cela n’est possible que si tu as identifié et brisé tes blocages ! Ok avec ça ?

 

En attendant, je te souhaite de te conditionner pour la réussite. Rappelle-toi que la bataille fait rage d’abord dans ta tête et que ce sont tes croyances — qu’elles soient limitantes ou dynamisantes — qui vont déterminer ce que tu vas manifester.

 

Se sentir libre dans son business nécessite de payer une facture plus élevée que les autres, mais le résultat au bout du chemin n’a pas de prix…

 

Il y a bien évidemment d’autres clés importantes, j’en parle sur mon blog, et je t’invite à m’y retrouver si cet article t’a « parlé » ! Je t’invite notamment à voir cette vidéo intitulée : « 7 étapes pour construire un business haut de gamme et en vivre sereinement ».

 

À bientôt !

 

Bien punchement,

 

Uriel

 

Retrouve Uriel sur LinkedIn en cliquant ici et sur Carrière Punch.

 

 

Quel est ton avis concernant les conseils d’Uriel?

Comment penses-tu les mettre en place ?

 

Il y a exactement 31 conseils d’experts pour “te sentir LIBRE dans ton business”, dont celui-ci, sur mon blog. J’ai tout compilé dans un e-book. Je te l’offre avec plaisir. Clique ici pour le recevoir par mail.

Clique ici pour recevoir l'e-book 30 conseils pour te sentir LIBRE dans ton business - Se Réaliser Au Féminin @SRAF

 

 

Crédits photographiques : Aurélia T.

Si tu penses que ce conseil pourrait être utile à quelqu’un, merci de le partager.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.