Comment j’ai réalisé mon rêve

 

Ayant fortement appréciée ma première participation, j’écris de nouveau un article pour un carnaval. Je rappelle le principe. Plusieurs blogueurs écrivent chacun un article sur un thème commun. Cette fois-ci, le sujet est « Réaliser ses rêves ». Le but de mon blog étant d’aider les femmes à atteindre leurs rêves, je suis enthousiaste à partager mon expérience. Ce carnaval d’article est organisé par Coralie Thomas-Château du blog Tu peux le faire. Vous pouvez consulter tous les articles du carnaval en cliquant ici.

 

Mon rêve était de vivre à l’étranger pendant plusieurs mois. Il y a quelques années, je l’ai accompli.

Je vous présente les étapes de sa réalisation et surtout, comment j’ai trouvé des solutions aux obstacles et dépassé mes blocages.

J'ai réalisé mon rêve !

 

La naissance de mon rêve

Il y a 12 ans, je prenais pour la première fois l’avion. Je partais en Corée du Sud dans le cadre d’un semestre universitaire. Ce fut une expérience très enrichissante. Durant ce long séjour, je vécus la vie quotidienne coréenne : études, tenue vestimentaire, alimentation asiatique, supermarché coréen, marché traditionnel, excursions à travers le pays, etc.

De retour en France, je ne pensais qu’à visiter d’autres pays. Ce que je fis, en moyenne deux destinations par an. Je poursuivis mes études dans le tourisme pour augmenter mes chances de partir à l’étranger.

J’ai séjourné pendant une ou deux semaines dans de nombreux pays, et passé d’agréables week-ends prolongés à l’étranger. Cependant, cela ne me suffisait pas. J’avais l’impression « d’engloutir » les destinations au lieu de découvrir une région et ses habitants. Je me suis aperçue que ce qui me plaisait tant à l’étranger, c’était d’entrevoir un autre rythme de vie et la personnalité des autochtones, et pas seulement d’observer de beaux paysages ou des monuments typiques.

 

Je voulais faire mes propres découvertes.

 

Mon rêve est né. Je voulais repartir vivre à l’étranger, comme je l’avais fait en Corée.

En début d’année 2013, je pris l’initiative qu’il était temps de le réaliser.

J’ai posé le pied sur l’île de Malte en septembre 2013, pour quatre mois.

 

L’élimination des obstacles

Entre mon idée de résider à l’étranger et la concrétisation de mon rêve, il s’est écoulé plusieurs années.

Tout ce temps dissipé ne fut pas pour organiser mon départ. Ce fut pour dire stop à toutes mes « fausses » excuses. J’ai dû arrêter d’écouter les remarques et les inquiétudes de mon entourage, proche ou non. Je ne savais pas par quoi commencer, ni comment m’y prendre.

Serais-je capable de le faire ?

Mes blocages étaient envahissants. Je me posais des questions et je m’éparpillais. Je voulais concevoir des solutions idéales et parfaites.

Dès que j’eus l’intention de me lancer, j’avais réponse à tout. Je dis bien A TOUT ! En quelques mois, tout fut prêt pour le départ.

Qu’est-ce qui a provoqué le déclic ?

L’envie irrésistible de le faire et la crainte de regretter de ne pas l’avoir fait.

Je savais que j’imaginerais toujours des raisons pour repousser indéfiniment. Jusqu’à mes 100 ans ?!?!

J’ai posé mes excuses et mes blocages sur une feuille et, point par point, j’ai pris des décisions. J’ai lu des livres, parcouru des blogs, demandé des conseils sur des forums, regardé des vidéos instructives. J’ai lâché prise sur les solutions imparfaites. J’ai fait au mieux.

Parfait - Se realiser au Feminin

 

La rationalisation de mes peurs

La première action est la plus dure. Par contre, une fois lancée, j’avance coûte que coûte.

Je me dis que si je ne le fais pas, je risque de le regretter.

Je me souviens que toute action apporte du positif.

 

J’ai remarqué que mon manque de confiance en moi m’empêchait d’être objective.

J’ai recherché du soutien et des formations pour développer ma confiance.

Mon anglais me semblait insuffisant. J’ai fait des tests pour connaitre mon degré de connaissances. J’ai pris des cours de remise à niveau. Sur place, j’ai amélioré rapidement mon anglais, et mon accent. C’est l’avantage de l’immersion pour apprendre une langue.

J’avais peur de ne pas obtenir de travail, ni de logement. Suite à mes recherches, l’île de Malte s’est révélée être une destination propice. En une semaine, j’avais un appartement. J’ai fait plusieurs petits boulots, pas très intéressants mais je n’étais pas là-bas pour faire carrière.

J’ai fait de nombreuses connaissances via les organismes d’expatriés. Le partage de leur expérience m’a beaucoup apporté. J’ai su déterminer comment faciliter ma vie sur place.

 

En rationalisant mes peurs, j’ai pu les dépasser.

 

Les bénéfices obtenus

En atteignant mon rêve, je me suis rendue compte que tout est possible. Si mon esprit identifie un rêve, je sais que je peux le réaliser. Accomplir mon rêve m’a révélé que j’avais des prédispositions, des aptitudes particulières.

J’ai évincé mes craintes irrationnelles.

Je suis devenue plus indulgente envers moi-même.

J’ai pris conscience que tout n’a pas besoin d’être parfait pour bien se dérouler.

 

Quand j’ai des pertes de confiance en moi, je me rappelle que j’ai vécu à Malte. Je ne connaissais personne qui l’avait fait. J’ai tout découvert par moi-même. J’en suis fière.

Il n’y a pas de « petit » ou de « grand » rêve. Je sais qu’il y a des voyageurs qui ont fait le tour du monde. Alors que moi, j’ai juste résidé 4 mois dans un pays européen. Mais, je suis satisfaite de l’avoir fait. C’était mon rêve à moi !

 

Rêve - Se réaliser au Féminin

 

Ne vous freinez pas à cause du regard des autres, agissez !

Le premier pas est parfois le plus difficile. Renseignez-vous.

N’hésitez pas à demander de l’aide.

Cherchez des informations sur votre rêve. Il paraîtra de plus en plus accessible. Allez-y pas à pas.

Réaliser votre rêve vous permettra de découvrir vos compétences.

Lancez-vous !

 

 

Qu’en est-il pour vous ? Vivez-vous actuellement votre rêve ? En avez-vous un en préparation ? Si vous avez des conseils, partagez-les avec les lectrices du blog Se réaliser au Féminin dans les commentaires ci-dessous.

 

Crédits photographiques : Aurélia T.

Si vous pensez que cet article pourrait être utile à quelqu’un, merci de le partager.

3 commentaires


  1. Parfait ! C’est pile-poil ce que j’ai besoin de lire en ce moment… Mon rêve à moi c’est d’écrire. Pas compliqué, vous me direz : un ordi ou même un cahier et un stylo et hop ! Sauf que, en réalité, c’est un peu plus compliqué parce que ça remue plein de choses au fond, le passé déjà et le présent aussi… Et surtout, il y a cette peur énorme de se ramasser comme une merde sous les yeux moqueurs des amis et de la famille… Mais, je vais suivre tes conseils et je vais le réaliser, mon foutu rêve… 😉

    Répondre

    1. Je vais te donner mon astuce que j’utilise à chaque fois que j’hésite à passer à l’action.
      J’ai lu une étude concernant une enquête auprès des personnes en fin de vie. Je sais ce n’est pas très réjouissant. Mais pourtant, c’est une des conclusions de l’enquête qui me pousse, jour après jour, à agir pour atteindre mes rêves.
      Il a été révélé par cette enquête que toutes ces personnes regrettaient une action qu’elles N’avaient PAS FAITE ! Elles n’ont pas de remords concernant leurs « mauvais » choix.
      Alors, tant pis pour le regard des autres ! C’est ta vie et tes rêves d’abord !!
      Je suis de tout cœur avec toi et je te soutiens.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *