10 points à vérifier avant de publier - rédaction - liberté - décision - web-entrepreneure - Se Réaliser Au Féminin @SRAF

10 points indispensables à vérifier AVANT de publier un article

Tu publies depuis quelque temps, mais au moment d’appuyer sur le bouton « publier », tu doutes.

 

Ai-je pensé à tout ?

N’ai-je pas oublié quelque chose d’important ?

 

Tu veux passer pour une professionnelle.

Et tu as bien raison.

 

Tu mets tout ton cœur et tous tes efforts dans la rédaction de tes articles, ce n’est pas pour qu’un détail oublié foute tout en l’air. Cliquez pour tweeter

 

Quand tu auras fini de lire cet article, tu connaîtras les dix points indispensables à vérifier pour éviter les erreurs courantes et garantir la réussite de ton article.

 

 

1- Un contenu original

 

Je te l’accorde, t’assurer que ton contenu soit idéal juste avant de le publier, c’est un peu tard.

Toujours est-il que le contenu, c’est ce qu’il y a de plus important !

 

Si le sujet de ton article n’intéresse pas tes lecteurs, ils quitteront ton blog vite fait.

En reproduisant cette erreur plusieurs fois, tu ne les reverras plus jamais.

 

Alors, assure-toi bien que ton sujet soit suffisamment original pour attirer, mais aussi qu’il déclenche de l’intérêt.

Les lecteurs doivent se sentir concernés.

 

Le contenu doit répondre à un de leurs problèmes, souffrances, difficultés, blocages, etc.

 

Un chien qui fait du skate, c’est original. Par contre, ce n’est pas du tout adapté sur un blog de cuisine végan.

J’exagère, mais tu vois l’idée.

 

Astuce :

Voici quelques idées pour un contenu attractif :

    • raconter une histoire
    • incorporer des anecdotes, des études chiffrées, des exemples
    • faire des métaphores ou des analogies
    • donner des exercices
    • fournir des preuves

 

 

2. Un mot-clé optimisé

 

Détermine le (seul et unique) sujet de ton article.

Utilise les outils gratuits en ligne comme « Answer the public », pour connaître les déclinaisons du mot-clé ses synonymes.

Ils seront à introduire dans ton texte.

 

L’optimisation de ton mot-clé est indispensable pour ton référencement naturel (ou SEO).

 

Le but, c’est que les robots de Google qui scanneront ton article repèrent son sujet principal.

Si c’est trop vague, ou qu’il y a plusieurs sujets qui se dégagent, Google aura du mal à indexer ton article.

Du coup, ton article ne ressortira pas dans les premières pages de Google.

 

Astuce :

Si tu as un blog sous WordPress, je t’invite à utiliser l’extension Yoast SEO. Elle fournit des indications précieuses concernant les points à améliorer pour ton référencement.

N’oublie pas que tu écris pour des humains et non pour Google. Inutile d’être sur la première page de Google si personne ne lit tes articles jusqu’au bout !

 

L'optimisation de ton texte autour d'un mot-clé est indispensable - Aurélia Thomas - rédaction - liberté - décision - web-entrepreneure - Se Réaliser Au Féminin @SRAF

 

3. Des liens internes précieux

 

Insère entre un et quatre liens internes dans ton article.

Les liens internes sont des liens qui redirigent vers d’autres articles de ton blog.

Cela incite tes lecteurs à lire ces textes et à rester sur son site.

 

Plus ils resteront sur ton site, plus ils développeront une bonne appréciation de tes compétences, plus la relation de confiance entre vous s’améliorera, et plus ils seront enclins à acheter tes produits.

 

Il est également intéressant de mettre quelques liens externes vers d’autres sites.

Avec parcimonie, car leur principal inconvénient est le départ de ton lecteur vers l’autre site.

 

Pourtant, les liens externes sont quand même intéressants.

Leur avantage porte (là encore) sur ton référencement.

Encore faut-il que tes liens dirigent vers des sites dans le même domaine que toi pour aider Google à déchiffrer la thématique de ton blog.

 

Astuce :

Paramètre tes liens internes et externes pour qu’ils s’ouvrent dans une autre fenêtre.

 

 

4. Un appel à l’action indispensable

 

Cet appel à l’action, c’est pour susciter de l’interaction avec tes lecteurs.

Bien sûr, ça favorise leur engagement, ce qui est très important.

 

Néanmoins, je trouve qu’un réel échange avec ton audience t’apportera énormément pour construire une relation solide avec elle.

 

Dans chaque article, post, mail ou même e-book, encourage tes lecteurs à faire une action.

Par exemple :

    • liker
    • commenter en leur posant une question ou en leur demandant un avis ou un témoignage
    • s’abonner à ta liste de diffusion
    • prendre rendez-vous avec toi
    • acheter ta formation
    • te contacter
    • rejoindre ton groupe Facebook
    • partager ton article

 

Astuce :

Je réponds à tous les commentaires, messages privés, mails ou demandes de contact. Je remercie aussi chaque partage, like ou abonnement. Les lecteurs ont pris le temps d’interagir, je me dois de les remercier. Ce n’est en aucun cas une perte de temps. Cela stimule les lecteurs à encore plus interagir.

 

 

5. Une introduction intrigante

 

Ce sont les premières lignes qui inciteront les lecteurs à poursuivre leur lecture.

Sache qu’en seulement 7 secondes, le lecteur saura si le contenu a de l’intérêt à ses yeux.

 

Alors, attire l’attention de tes lecteurs dès le début en leur parlant de quelque chose qui les concerne.

Prends ton temps pour écrire une introduction qui donne vraiment envie de continuer à lire.

 

À l’inverse, ne donne pas la solution, ou ne révèle pas une vérité, dès le premier paragraphe.

Garde le suspense.

 

Astuce :

Pour susciter l’envie de poursuivre la lecture, je te conseille de :

    • poser une question pour que les lecteurs aient envie de connaître la réponse.
    • commencer une histoire et la finir plus loin dans l’article.

 

Ton titre et ton introduction doivent suciter de l'intérêt pour inciter les lecteurs à poursuivre leur lecture - Aurélia Thomas - rédaction - liberté - décision - web-entrepreneure - Se Réaliser Au Féminin @SRAF

 

6. Un titre percutant

 

Même si je pense que le titre est un des éléments les plus importants d’un article, je l’ai mis en sixième position de ce classement, car il est à rédiger après les cinq points précédents.

En connaissant clairement le texte de ton article, ton titre en sera plus proche, plus précis.

Il reflétera parfaitement le contenu de ton article.

 

Il faut que ton titre soit suffisamment percutant et attractif pour que les lecteurs aient envie d’en savoir plus.

En effet, pas de clic sur ton titre, pas de lecture de ton article, pas d’interaction, donc pas de statistiques qui augmentent.

 

Cependant, je te déconseille de promettre des informations fausses ou des résultats démesurés.

En trompant tes lecteurs, tu risques de les perdre.

Il faut trouver un juste-milieu.

 

Ah ! J’allais oublier…

Pense à mettre le mot-clé dans le titre.

Toujours pour cette histoire (d’amour ?) avec Google et le SEO.

 

Astuce :

Certains titres ont prouvé leur fort niveau d’attractivité, par exemple :

    • ceux qui proposent une liste
    • les articles « Comment »
    • ceux qui contiennent des chiffres

 

 

7. Un texte sans faute

 

Pour moi, l’orthographe est un point primordial.

 

Un texte truffé de fautes manque de crédibilité.

 

Personne n’est à l’abri de coquilles ou de fautes d’inattention.

Mais, il y a une sacrée différence entre une ou deux fautes dans un texte de 1000 mots, et plusieurs fautes par paragraphe.

 

Je prends vraiment un soin particulier à la relecture pour éliminer toute faute.

J’ai plusieurs livres de grammaire et un dictionnaire à portée de main pour lever mes doutes.

 

Astuce :

Forte de plus de 25 ans à peaufiner ma connaissance de la langue, je propose mes services de correction sur plusieurs plates-formes, dont 5euros.com. Si tu as besoin, contacte-moi avant de passer commande en me précisant le code suivant « SRAF », pour avoir droit à une belle réduction.

 

 

8. Des images à valeur ajoutée

 

En premier lieu, il y a l’image de ton article (= image mise en avant).

Elle doit interpeller tes lecteurs pour leur donner envie de cliquer.

 

Pourtant, là aussi (comme pour le titre), évite de mettre une image qui n’est pas en lien avec ton article.

 

Beaucoup de personnes mettent des enfants, des chatons pour attirer le regard et pousser les personnes à cliquer.

Moi, je me dis que si l’auteur du texte en est arrivé à mettre ce type d’image pour persuader les lecteurs de cliquer, c’est que le contenu en lui-même doit être bien vide.

Mais, c’est seulement mon point de vue.

 

Ensuite, il y a les images insérées dans ton article.

Je t’invite à utiliser des images en rapport avec tes écrits.

 

Vérifie toujours si ton image est en lien avec ton contenu et si elle lui apporte de la valeur.

Ce peut être une infographie, une image avec une citation ou un texte explicatif, etc.

Mettre des images pour mettre des images, c’est une perte de temps.

 

Astuce :

Tu peux utiliser l’outil de création graphique gratuit « Canva » pour créer de ravissantes images.

 

Pas besoin d’être une artiste pour créer de beaux visuels Suis ton inspiration - Aurélia Thomas - rédaction - liberté - décision - web-entrepreneure - Se Réaliser Au Féminin @SRAF

 

9. Une mise en page soignée

 

Les lecteurs scannent l’article pour avoir une première impression.

Et s’ils estiment qu’ils pourront y découvrir des informations intéressantes, ils reprendront leur lecture de manière plus approfondie.

 

On reste toujours dans la logique de garder tes lecteurs le plus longtemps possible sur ton blog.

 

Un texte sans sous-titres, sans paragraphes, sans retours à la ligne, sans mots en relief (gras, italique, couleur, etc.) n’incite pas la poursuite de la lecture.

Ton article n’est pas un extrait du code du travail !

 

Il faut qu’à première vue, ton article semble harmonieux, clair et lisible.

Évite de donner mal à la tête à tes lecteurs en mettant de la couleur partout.

 

Idem pour les images, émoticônes, vidéos, bannières, etc.

Elles sont à employer avec modération.

 

Ces éléments visuels doivent illustrer tes propos.

Ce n’est pas juste pour la déco !

 

Astuce :

L’extension Yoast SEO (dont je t’ai déjà parlé un peu plus haut) informe également sur la lisibilité de ton article et les points à corriger.

Là aussi, ne pas oublier que tu écris pour des humains et non pour Google.

 

 

10. Une date de publication optimale

 

Suivant ton secteur, ton domaine, tes heures de publication optimales peuvent très différentes.

À toi de tester différents jours et différents horaires.

 

Après avoir testé plusieurs jours et plusieurs horaires, il s’est révélé que c’est le mardi matin avant 9-10h que mon article est le plus lu.

Le vendredi, le lundi et le dimanche, mes articles font un flop total.

 

Et, n’oublie pas de vérifier que tu as programmé ton article à la bonne date et à la bonne heure de publication.

 

Une fois, mon article était resté en « brouillon ». Je m’en suis aperçue plusieurs heures après l’heure prévue. Zut ! Par contre, c’est comme ça que j’ai appris que les articles publiés l’après-midi étaient moins lus. Une erreur = un apprentissage.

 

Astuce :

J’ai créé un PDF récapitulatif de tous ces points. Clique ici si tu veux le recevoir par mail. Il est gratuit.

Tu n’auras plus d’excuse pour oublier un de ces points !

 

PDF à télécharger - Points à vérifier avant de publier - rédaction - liberté - décision - web-entrepreneure - Se Réaliser Au Féminin @SRAF

 

11. 5 points optionnels à vérifier

 

Je rajoute à ma liste 5 points, non indispensables, mais pertinents :

    • Enregistrer la catégorie
    • Sélectionner les étiquettes
    • Régler le partage automatique sur les réseaux sociaux
    • Modifier le permalien de l’article avec 2 mots seulement
    • Vérifier l’aperçu avant de publier ou de programmer

 

 

Pour aller plus loin…

 

Si tu veux aller plus loin dans la rédaction d’articles captivants et engageants pour ton audience, rejoins ma formation gratuite de 5 jours.

En moins d’une semaine, tu auras rédigé ton article qui incitera l’interaction et l’engouement de tes lecteurs.

Grâce à cette formation, tu rejoindras le groupe Facebook dédié, où entraide, bienveillance et soutien seront les piliers.

Alors, ne rate pas cette opportunité et rejoins l’aventure « La rédaction web pour les blogueuses » en remplissant le formulaire d’inscription. CLIQUE ICI !

 

La rédaction web pour les blogueuses - rédaction - liberté - décision - web-entrepreneure - Se Réaliser Au Féminin @SRAF

 

 

Voilà, avec ces 10 points à vérifier (voire un peu plus ), tu ne passeras plus pour une amatrice.

 

Merci de me donner ton avis sur ces points à vérifier.

Y a-t-il d’autres sujets en lien avec la rédaction que tu voudrais que j’aborde dans un prochain article ? Si oui, lesquels ?

J’attends ta réponse dans les commentaires ci-dessous.

 

 

Crédits photographiques : mockup.photos, photofunia et Deeana Garcia.

Montage et création graphiques : Aurélia T.

 

Si tu penses que cet article pourrait être utile à quelqu’un, merci de le partager.

 

2 commentaires

  • Dominique

    Merci beaucoup Aurélia pour ces précieux conseils ! Je n’arrive pas encore à optimiser mon site et je vais vérifier soigneusement les 10 points ! J’avais l’impression qu’il valait mieux publier le vendredi et je publiais vers 17 heures… Je vais sans doute modifier cela. Merci pour ce partage d’expériences !

    • Aurélia T.

      Merci Dominique pour ton retour !
      Pour l’heure et le jour de publication, il faut mieux faire des tests pour savoir.
      J’ai des amis dans le domaine des jeux pour enfant, ils publient le week-end = quand les parents sont avec leurs enfants.
      Sinon, j’ai été faire un tour sur ton blog, il est magnifique ! Bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.